Marthille, où la Nied française prend sa source

logo du site
  • Marthille,
  • Marthille,
  • Marthille,
  • Marthille,
  • Marthille,

Accueil du site > Mise en valeur > lé Bocates

lé Bocates

Dans le monde rural d’autrefois, on prenait plaisir à donner par dérision ou moquerie des sobriquets aux habitants des villages… On évoquait « lés bocates è lés tahh’rands de Mârtèy. » (Les chèvres et les tisserands de Marthille)

Autrefois, à la fin du XIXème siècle, beaucoup de petits laboureurs, de condition modeste, appelés dans le parler rural lorrain « hartads », (paysans médiocres) se contentaient d’élever des chèvres (le bétail des pauvres) à Marthille.

Le sobriquet « lès bocates » rappelle l’ancienne condition misérable de bon nombre d’habitants du village.

(Référence : l’Evangile des Ivrognes, Version Vic et le travail de recherche de Marcel Geber)

« Lé bocates prégné au pâquis »

le chèvres paissent dans la prairie, sur le terrain communal

chevre



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF